Filtrer par

Munitions

Cette catégorie regroupe une multitude de munitions dont nous disposons. La munition trouve son origine dans la langue latine et provient du nom « munitionem » qui lui-même provient du verbe « munire » signifiant « munir ». De ce fait, la munition est originellement « la chose dont on se munit » D’après le dictionnaire de l’académie française on entendait au xviiie siècle par munition « la Provision des choses nécessaires dans une armée ou dans une place de guerre »

Il y a 50 produits.

Affichage 1-50 de 116 article(s)

Pour tous les passionnés de tir ou de chasse, la munition est l’élément indispensable à connaître afin de pouvoir choisir une munition adéquate à son arme ou à son activité. En effet, une mauvaise munition peut conduire au dégradement de votre arme ou pire constituer un danger pour vous-même et enfin ne pas rendre son effet sur le terrain. Par exemple, à la chasse, comme le but est soit de tuer rapidement un petit animal en mouvement, à relativement faible portée pour protéger les biens et personnes situés dans la direction du tir il sera de bonne augure d’utiliser des projectiles généralement non profilés et multiples comme la balle grenaille  pour maximiser les chances de toucher et limiter la portée. Pour les gibiers de plus grande taille, on tire depuis des armes à canon rayé des balles profilées et rapides, proches des munitions militaires. On cherchera alors à augmenter l'effet de choc et à briser les os avec des balles dont l'ogive est moins profilée que les munitions militaires. La longue portée et l’énergie cinétique très élevée de ces munitions comparables aux munitions de guerre sont à l'origine de certains accidents.
Pour les novices, il est donc préférable de savoir qu’une munition est constituée d’au minimum une charge propulsive et d’un ou plusieurs projectiles : grenailles, balle, obus (dans l’ordre de leur puissance de feu). Le projectile peut lui-même être creux ou pourvu d’un explosif équipé d’un détonateur de mise à feu. Dans le dernier cas, le détonateur peut réagir à l’impact ou retardé. L’énergie d'un projectile en mouvement augmente sa portée et son efficacité. Elle est appelée énergie cinétique et correspond en mathématiques à la formule : ½ x masse de la balle x vitesse de la balle au carré. Une balle lourde et rapide aura plus d’énergie qu’une balle lente et légère. L'énergie donnée au moment du tir dépend de la charge propulsive et du frottement dans le canon donc plus la longueur du canon est grande plus l’énergie cinétique se trouvera élevée.  Cependant il faut savoir que l’énergie cinétique ne dépend pas de la masse du projectile. Ainsi, pour une charge propulsive donnée, un projectile plus lourd ira moins vite qu'un projectile léger, mais les deux auront la même énergie cinétique.
Il existe également une énergie cinétique dite de rotation pour les balles tournant sur elles-mêmes. Effectivement, les canons rayés ou la forme de certaines balles induisent leur rotation. Il faut donc savoir, dans le cas où les deux balles se trouvent à la même vitesse, qu’une balle tournant sur elle-même a plus d'énergie qu'une balle de même masse ne tournant pas. Cela vaut également pour les obus.
La vitesse à la bouche d'une balle est très variable en fonction des munitions et de la longueur de canon des armes. Plus la balle aura de vitesse, plus sa trajectoire semblera plate pour une distance donnée. Les munitions d'armes de poing sont relativement lentes, leurs vitesses ne dépassent guère celle du son soit environ 340 m/s. Les munitions d'armes d'épaule sont nettement plus rapides, entre 400 et 1 000 m/s.
Donc, la plus importante caractéristique d'une arme à feu est la munition pour laquelle elle est chambrée. Elle détermine le calibre de l'arme. La masse de la balle et la quantité de poudre déterminent la puissance de la munition et le recul de l'arme. En effet, le recul de l’arme se caractérise par une poussée contraire au sens de la balle qui suit le principe d’action-réaction. À la quantité de mouvement de la balle partant dans un sens correspond, pour l'arme dont le coup est parti, une quantité de mouvement identique en sens contraire.
Le plus souvent, les munitions sont désignées par un chiffre correspondant au calibre du projectile suivi d'un nom propre. Un second système de notation plus rigoureux exprime le calibre et la longueur de l'étui, puis dans certains cas quelques lettres s’y ajoutent et correspondent à diverses caractéristiques.
Les munitions modernes ont tendance à être d'un calibre inférieur, plus légères et rapides que les munitions plus anciennes.